Previous Page  5 / 56 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 5 / 56 Next Page
Page Background

5

Rapport d’activité 2016

Au niveau interne, la direction de la recherche a poursui-

vi le travail de développement d’une dynamique de re-

cherche transversale en s’appuyant sur le conseil de la

recherche et ses quatre dorsales centrées sur des défis

sociétaux. Elle a organisé

quatre séminaires

au premier

semestre et un

Workshop interdorsales

IDs' 2016 au

deuxième semestre associant les dorsales deux à deux

sur les thèmes « Risques et santé » et « Biocolonisa-

tion des matériaux ». Les travaux de ce Workshop fe-

ront l’objet de deux ouvrages aux Presses des mines en

2017. Pour favoriser les travaux de recherche croisés, la

direction de la recherche a aussi lancé et supervisé l’at-

tribution de deux allocations de thèses centrées sur des

thèmes qui nécessitent des compétences transverses :

conception d’un dispositif de neurofeedback interactif

pour handicapés et pansement « intelligent » par détec-

tion de métalloprotéases. Par ailleurs, une offre de thèse,

via la formation continue, est mise en place avec l’École

Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier.

Au niveau régional, Mines Alès a continué son activité de

renforcement des liens avec la communauté de l’ensei-

gnement et de la recherche. Elle est associée à la COMUE

(Communauté d’universités et d’établissements), im-

pliquée dans le

projet i-Site

, porté par l’Université de

Montpellier (UM), et désormais coaccréditée à délivrer

le diplôme de doctorat dans

quatreécolesdoctorales

 :

« I2S — Information, structures et systèmes » avec l’Uni-

versité de Nîmes ; « Sciences chimiques Balard » avec

l’Université de Nîmes et l’École Nationale Supérieure

de Chimie de Montpellier ; « GAIA — Biodiversité, agri-

culture, alimentation, environnement, terre, eau » avec

l’Université de Nîmes, Agro ParisTech et Montpellier

Sup Agro ; et « Risques et Société » avec l’Université de

Nîmes. Enfin, en 2016, l’école a continué le processus

de rapprochement avec les universités de la région en

vue de créer conjointement plusieurs unités mixtes de re-

cherche sur les thèmes : EAU avec l’Université de Mont-

pellier, RISQUES avec l’Université de Nîmes et TIC &

Santé avec Euromov.

Au niveau national et international, Mines Alès a pour-

suivi son implication dans la dynamique de recherche

de l’Institut Mines-Télécom à travers sa participation

aux réseaux thématiques (séminaire du RT8 à Alès), la

création de l’Institut du génie civil avec Mines Douai en

vue de favoriser les synergies, un travail sur les appels

structurants (GT3 miroir de l’Institut Mines-Télécom sur

le thème Industrie du futur) et, d’une façon plus générale,

le pilotage de la recherche que ce soit au niveau de l’Institut

Mines-Télécom (CODORI) ou de l’Institut CARNOT

M.I.N.E.S. À noter, la création du laboratoire commun

de recherche BRAFRAIR avec le Brésil (l’Université

Fédérale de Santa Catarina à Florianopolis et l’Université

Fédérale d’Espirito Santo à Vitória).

Recherche

Dans le cadre des

entretiens Nîmes-Alès

qui ont vocation à rapprocher

science et citoyens, Mines Alès a

organisé, les 6 & 7 octobre,

deux colloques simultanés sur

le site de Nîmes –

MTO' 2016

et

ACCEPT' 2016

– qui ont rassemblé

plus de 150 personnes venues de

toute la France et de l’étranger

(Belgique, Maroc, Tunisie,

Liban, Australie…)